INTERVIEW AVEC SAMIA LACOSTE, CONSULTANTE EN GESTION DE PROJETS POUR LE SYNDICAT DE L’OUEST LYONNAIS

Le vendredi 24 novembre 2017, l’association Alp’Europe a organisé une conférence « Les carrières européennes » à Sciences Po Grenoble. L’équipe est ravie de vous faire partager aujourd’hui l’interview de Mme Samia Lacoste, consultante en gestion de projets et qui est intervenue durant la conférence pour faire partager son expérience avec les étudiants.

Q. En quoi consiste votre métier ? Quelles sont les tâches principales que vous avez à accomplir ?

Samia Lacoste : Mes tâches principales sont la mise en place de procédures pour le programme LEADER, c’est-à-dire l’animation et la gestion des projets sur le territoires Ouest Lyonnais. Je suis chargée de les instruire et les suivre jusqu’à leur finalité, afin de m’assurer de leur réalisation effective et financière.

En effet, 31 territoires ont répondu à un appel à projets européen et ont été sélectionnés pour recevoir des fonds européens LEADER. C’est le cas du syndicat de l’Ouest Lyonnais, qui représente quatre intercommunalités, soit 42 communes, et qui a réalisé une demande de fonds afin de mettre en place des projets de développement du territoire.  

Q. Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaiterait travailler comme vous dans la gestion de projets européens ? Quelles sont les compétences phares ?

Samia Lacoste: Selon moi, le plus important et d’avoir un esprit ouvert, et de posséder une capacité de transversalité : dans mon métier, nous devons être capables de gérer sur l’animation de projet, tout en restant conscients de la réglementation nationale et européenne, qui sont complexes à appréhender et à maîtriser. Il faut donc savoir être « animateur » tout en restant rigoureux et procédurier, cela demande donc une forte polyvalence.

Q. Quel est votre parcours au niveau académique ? Comment vous êtes-vous dirigée dans la gestion de projet ?

Samia Lacoste: J’ai un parcours assez atypique ! Je possède un master en audit et contrôle de gestion, et j’ai débuté ma carrière comme contrôleur dans un cabinet d’audit. Pour diverses raisons, j’ai choisi de me réorienter et j’ai fait la découverte de la gestion de projet un peu par hasard. Ce qui m’a attiré, c’est la variété de ce métier. Nous traitons aussi bien d’inclusion sociale, que de développement territorial, de compétitivité, d’aide aux personnes mais également d’aide aux entreprises. C’est un métier très varié, qui permet toutefois de conserver une certaine rigueur.

Q. Quels sont selon vous les avantages et les inconvénients majeurs de votre métier?

Samia Lacoste: Pour moi, l’avantage majeur reste la polyvalence et la diversité des thématiques. Cela permet d’utiliser plusieurs compétences, des ressources humaines à l’ingénierie financière, à l’innovation sociale. Il faut donc être adaptable et dynamique, notamment face aux importantes variations politiques, qui nous influencent directement. Cela demande de toujours rester en veille, de rester vigilant par rapport à ce qui se met en place. Les difficultés sont justement liées à ça, car nous sommes souvent bloqués et arrêtés par des aspects politiques. Une autre difficulté est que les procédures peuvent être très chronophages et technocratiques.

Propos recueillis par Mathilde Berjat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s